dimanche 26 avril 2020

Bose Frames, les "lunettes de soleil audio"

Je me suis fait un petit plaisir solitaire pendant ce confinement 😁 : avec l'argent que je n'ai pas dépensé, j'ai commandé, et reçu (merci La Poste - quand elle fonctionne), une paire de Bose Frames, les "lunettes de soleil audio" du célèbre fabricant de produits audiophiles.


Bose Frames Alto et Rondo

Je suis donc en train de rédiger cet article sur mon smartphone, sur une chaise longue dans mon jardin, même si je ne nous cache pas que j'ai du mal à lire mon écran avec ce soleil et les lunettes.
Niveau "lunettes de soleil" d'abord :

Look classique mais assez moderne, verres gris non colorés (que j'aurais peut-être préférés un peu plus sombres) et filtrant quasiment tous les UV si l'on croit les spécifications.
Attention : Il existe 2 tailles différentes pour le modèle "Alto" et un modèle arrondi "Rondo" en taille unique.
Leur poids est normal et ne trahit pas leur secret :

Car ce sont aussi des "haut-parleurs mobiles", plus que des écouteurs.
En effet, ces lunettes permettent de se passer des écouteurs classiques, qu'ils soient intra (dans les oreilles), ou supra (autour des oreilles), ce qui n'est clairement pas envisageable lorsqu'il fait chaud.
Quand je les ai essayées pour la première fois à la FNAC, j'ai cru que le son était assuré par un système de transmission osseuse tellement il était puissant et immersif, semblant venir de nulle part et de partout à la fois, et cela sans écouteurs.
En réalité, il s'agit de mini-enceintes stéréo comme celles de l'Oculus Go.
Seul désavantage à ce choix, le son est légèrement audible par vos voisins.
Mais rien de véritablement gênant si vous ne poussez pas le son au maximum...

Le son, parlons-en : immersif je l'ai déjà dit, bonnes basses sans être extraordinaires, excellente clarté des aigus et sans aucune coupure de transmission avec le Bluetooth 5.0 de mon Galaxy S20.
L'appli dédiée m'a permis de mettre à jour les lunettes, qui peuvent alors contrôler le volume par une pression sur l'unique bouton de contrôle associée à une rotation de la tête vers la gauche (pour baisser le son), ou vers la droite (pour l'augmenter). Assez bluffant.
(À ce sujet, il existe des apps "AR" (Réalité Augmentée), qui sont censées exploiter ce type de capteurs. Je reviendrai sur ce point après avoir testé ces applications).
Seul petit problème Bluetooth, les lunettes ne se connectent pas automatiquement comme mes autres casques. Il faut ouvrir le Bluetooth et cliquer sur les lunettes pour les connecter...peut être une option que j'ai zappée...
Pour conclure sur la question purement audio, la plus grande qualité de ces lunettes est pour moi l'excellente séparation stéréo, quasiment digne d'un duo d'enceintes colonnes situées en face de vous...

De façon optionnelle, ces lunettes peuvent aussi servir de casque Bluetooth audio pour les conversations téléphoniques, et utiliser l'assistant vocal comme pour un casque Bluetooth classique.
Rien à signaler de particulier de ce côté, sinon que mes correspondants ne remarquent même pas que j'utilise un casque, contrairement au QuietControl 30 dont la qualité du microphone est plus que perfectible...
Par contre vos voisins ne comprendront pas que vous êtes au téléphone, et ce encore plus si vous avez remonté les lunettes sur votre tête, ce qui peut s'avérer gênant dans certain cas...

Une dernière reconsse avant de finir, la présence d'un connecteur aimanté propriétaire pour charger de l'autre côté...en USB...

Le connecteur aimanté propriétaire...un très mauvais choix...

Pourquoi Bose n'a t-il pas choisi le standard du connecteur micro-USB...mystère...
Bref, une fois de plus, un produit Bose cher mais qui vaut son prix par le plaisir qu'il procure !

mardi 3 mars 2020

Steak végétal Beyond Meat

Quand on est un innovateur, on l'est tout le temps et partout.

Nous avons donc testé hier soir en famille à la maison le steak sans viande venu d'outre-atlantique de chez Beyond Meat, avec des frites de légumes de chez Picard pour se la jouer 100% vegan...


Ben c'était pas mal du tout...

Assez chers (6 euros les 2), ces steaks surgelés sont ceux servis au Buffalo Grill comme steak "veggie".
Les frites de légumes, cuites à l'Actifry pour qu'elles soient moins grasses, étaient bonnes et croustillantes mais un peu trop...sucrées, sans doute faute à la betterave...

Très épais, les steaks ont rejeté pas mal de gras (?) à la cuisson.
Mais leur goût, original et agréable même "nature", m'ont un peu rappelé les boulettes vegan à la farine de pois chiche de chez Weight Watchers.

Nous avons ensuite mangé des steaks hachés de boeuf à 15% pour comparer...et ces derniers nous ont paru moins bons à ma grande fille et à moi.
Mais comme l'a dit ma plus jeune fille, peut-être était-ce parce que nous avions davantage faim pour le premier.
Mais pour être parfaitement scientifiques, nous aurions dû comparer deux hamburgers identiques, alors que nous avons testé différentes recettes de sauce et de fromage pour les deux...

Seule ma femme, particulièrement fine bouche, a trouvé qu'il avait "un goût de médicament" (sic).

Pour les curieux, la composition de ces steaks :


À noter une mention "inquiétante" : "Ne pas réchauffer après avoir laissé refroidir"...Pourquoi ça monsieur Beyond Meat ???

lundi 24 février 2020

Caméras Blink

J'ai attendu un petit peu pour écrire cet article car j'ai eu quelques petits soucis avec ces caméras connectées sans fil, ou presque, le la société Blink, une filiale d'Amazon.

Pour faire bref, ce sont des caméras de vidéosurveillance sans fil (ce qui a retenu mon attention), ou avec, extérieures (noires), ou intérieures (blanches).

Caméras extérieures, intérieures, et leur module d'interconnexion

Elles nécessitent le branchement d'un petit module à l'intérieur de la maison, qui joue le rôle de passerelle sans fil entre le WiFi de la maison et la/les caméra/s.
L'installation est simple (quand elle se passe bien) et se fait à l'aide du smartphone.

Les caméras peuvent (paraît-il) fonctionner plusieurs mois avec leurs 2 piles AA au lithium, et ce même en envoyant de temps en temps les vidéos de leur détection de mouvement (stockage illimité et gratuit dans le cloud grâce à Amazon !), y compris la nuit grâce à leur vision infrarouge.
Celle que j'ai installée pour surveiller mon portail a épuisé les piles fournies en 1 mois, mais le service client Blink, irréprochable comme celui d'Amazon, m'a contacté et m'a envoyé un modèle de remplacement car ils avaient détecté un problème de gestion de l'alimentation sur la caméra.
Je me suis donc servi de l'ancienne caméra avec un câble pour surveiller mon salon, et installé une autre sans fil pour l'arrière de la maison.
A voir dans le temps donc, je mettrai cet article à jour en fonction.

On peut se connecter aux caméras en temps réel, entendre le son et parler à son interlocuteur grâce à l'appli mobile, très bien faite. L'image et le son sont de très bonne qualité, même s'il y a (forcément) un petit délai d'environ une seconde pour le "direct".


Lorsqu'on visualise l'image d'une caméra, le clip est enregistré, avec le son et l'image, sur le téléphone.
Si la détection de mouvement est activée (on peut définir la zone de détection et plus encore) et le stockage cloud activé, on reçoit une notification sur le téléphone en cas de mouvement, et il est possible de consulter la vidéo.

Alexa peut aussi afficher l'image de la caméra si elle dispose d'un écran (Echo Show).
Ainsi, j'ai installé un portier audio-vidéo sans fil avec un Echo Show et une caméra Blink.
Malinx, le lynx, non ?

mercredi 12 février 2020

Alex-a-day

Yes it is ! I finally have one Alexa in every room (excepted in the toilets and in the garage) !

About 1 year ago, I only (!)  had 4 of them.
Right now, I have 7 of them in my house, and 1 more @ work...(unfortunately, drop-in is not able to go through firewalls - yes Amazon, this is feature request ;-) )

"Alexa is everywhere !"

So here is my typical "Alex-a-day" :

- 6:30AM : Wake up with Alexa in our bedroom, tuned in our favourite radio station, for news and zen music
- 7AM : When my wife leaves the bed, I say "Alexa, light" to launch the "dawn simulator" routine I wrote to wake me up progressively
- Ten minutes later, I exit the room and say "Alexa, I exit". She wishes me a pleasant day and will shut down music and light 15 minutes later.
- 7:15AM : In the bathroom, I say "Alexa, I am awake". Here again, I programmed her to ask me if I had a good night and then to play some country music on my favourite station at low level for 15 minutes, so that I don't even need to stop the music when going out...
- 7:25AM : In the entrance, my echo show displays the weather and the temperature of the day. Fine.
- Some decafeinated coffee and milk with my brand new Dolce Gusto, let's hear some more country in the living room...
- 7:45AM : Time to leave for school and work. "Alexa, stop".
- Too bad, I don't have an Alexa appliance in my car. Of course, I can use my phone and Music Unlilimed to play some music, but this ain't the real thing (yes, another "appliance request" : the "echo-car"...) NOTE : Too bad, it already exists !!!
- 8AM : Offline Amazon MP3s for the subway, because we have no mobile network in our subway network in Marseille...
- 8:30AM : Arrived in my office, "Alexa, hello !". Alexa tells me the éphéméride and wishes me a pleasant day, sometimes the only voice I hear during the day...
- 4PM : Some clicks and Amazon orders later, when it's time to leave, I say : "Alexa, goodbye !". She answers : "See you !".
- 5PM : Back @ home, it's time for a little cooking. Loud country music with kitchen's Alexa !
- 6PM : Door bell rings. Let's see who's there with Blink camera on the front door Echo Show
- 7:30PM : Family diner with pop music
- 8:15PM : Time for some hip-hop training for the girls
- 8:30PM : Evening shower with some more country or uptempo smooth jazz from my library while the girls are watching their series on Fire TV with almost full voice control of lights and home-cinema
- 9PM : "Alexa, ambience" in my bedroom. The two intelligent lights light up low and music plays @ low volume from my favourite station again...Some fire effect for the lights and fireplace on bedroom TV when we are in the mood for it...
- Some taps on our screens later, one episode of Elementary on Amazon Prime Video or Titans on Netflix...on my bedroom's Chromecast ultra !!!! (needed for Stadia ;-) I am not allowed to tell you more about it, I am an official Stadia tester !)
- When finished, a short drop-in to the living room to tell the girls it's time to go to bed
- And after that, a last vocal check to be sure of the alarm for the day after, and a last song before sleeping...

That's my typical Alex-a-day !

jeudi 9 janvier 2020

Et Chromebook libéra Sion...

Cela fait des années que je peste sans cesse contre les produits Micro$oft, pour de (très) nombreuses raisons (voir ici), en tant que professionnel de l'informatique ou juste en tant qu'"utilisateur final".

Depuis tout ce temps, je fais donc tout ce que je peux pour éviter les produits de cette société, sauf quand j'y suis forcé, par exemple pour utiliser les produits de réalité virtuelle qui ne fonctionnent que sur cette plateforme...
J'utilise donc intensivement les logiciels libres (LibreOffice, VLC, Xnview...), auxquels je fais des donations régulières et auxquels j'apporte parfois ma contribution.
J'utilise aussi intensivement les produits de Google, plus ouverts et davantage centrés sur les besoins des utilisateurs que sur les bénéfices que la société peut en tirer, que ce dernier nous offre gratuitement en échange de nos données personnelles. J'y consens car je ne suis pas président de la République et que trouve même pratique que mon navigateur ou mon logiciel de GPS devine à l'avance mes demandes...
Dans les années 2010, j'ai même acheté un des premiers PC ultraportables hybrides Windows/Android. Mais je n'ai quasiment jamais utilisé le boot Android, car l'OS était à peine utilisable et les logiciels inexistants...

Mais cette année, après avoir passé beaucoup de temps sur Internet sur la question, j'ai fini par de décider à acheter un Chromebook à ma fille pour ses études (elle est en seconde), notamment de par le fait que ces derniers ont désormais accès à la totalité des applications du Play Store Android.
J'ai opté pour un Lenovo 500e, pour sa solidité et les bons résultats aux différents tests que j'ai pu trouver sur le net, ainsi que pour son stylet intégré, ma fille ayant pris option Arts Plastiques.

Le Lenovo 500e et son stylet tactile intégré

De plus, je gagnais un accès gratuit à Google One pour un an, ce qui allait me permettre de passer de 15 à 100Go de stockage de fichiers, car j'étais un peu juste, avec tous ces articles que j'écris ;-)
Prudent, je l'ai quand même acheté avec un "pack reprise" au cas où j'aurais été déçu par ses performances, notamment à cause de son processeur un peu léger (un Celeron).
Mais après l'avoir testé et configuré pour ma fille, j'ai été bluffé. Rapidité, fluidité, simplicité, accès à toutes les apps Google en mode online ou offline, batterie increvable...
Tant et si bien que je l'ai emprunté quelques fois à ma fille pour avoir un accès rapide à mes fichiers par exemple.
Elle a fini par s'en plaindre, en me disant : "C'est le mien. Si tu en veux un tu n'as qu'à t'en acheter un pour toi."

J'ai donc résisté (juste un peu), et j'ai craqué pendant le Black Friday pour un autre Chromebook qui allait devenir mon cadeau de Noël, un Chromebook de chez Acer au doux nom de CB3-431-C64E, si si...

L'Acer CB3. Simple, léger, rapide et pas cher...

À à peine plus de €200, écran 14" Full-HD, son bluffant, je me suis (enfin), retrouvé avec une machine aussi rapide, légère et autonome qu'un Mac...mais plus de 5 fois moins chère !!!
Je n'ai ainsi plus besoin de me coltiner mon PC Gamer VR de 3 kilos pour aller animer une réunion...
Un petit sac avec juste un câble HDMI et un convertisseur VGA au cas où, et hop !
Je ne prends même pas l'alimentation : avec un demi-plein de batterie, j'ai tenu 3 heures de réunion avec le WiFi allumé et la sortie HDMI activée...
J'ai accès à tous mes fichiers en ligne via mon téléphone - ou pas - et j'ai même installé un Linux en version bêta pour effectuer des opérations particulières comme des transferts FTP en ligne de commande entre mes ordinateurs via WiFi...Trop cooooool !

Je suis donc plus qu'heureux d'arriver enfin à briser mes chaînes, cette machine (après nos téléphones) n'ayant absolument aucun plus aucun logiciel made by M$...
Et je vous invite bien évidemment à en faire autant, car vous verrez, la liberté, y'a que ça de vrai ! :-D

mercredi 20 novembre 2019

Geek forever, geek everywhere...

Et oui, quand on est un geek et un innovateur, on l'est pour toute sa vie, et dans tous les domaines...

Ainsi, lorsque j'ai recherché un modèle de remplacement pour mon abattant de WC défectueux, j'ai découvert les modèles "avec frein de chute". 
J'adore les inventions comme celle-ci, aussi simple que géniale :
Avec ces modèles, il suffit de pousser légèrement l'abattant pour qu'il descende lentement et en silence, sans avoir à se baisser. 
J'ai tellement apprécié le système que j'ai aussi changé l' abattant de WC de l'étage par un modèle doté d'un frein de chute...mais aussi d'un abattant pour enfant intégré !


Trop cool non ? 

Alors quand pourra t-on espérer, à défaut d'avoir des toilettes aussi sophistiquées que celle des japonais, d'avoir en France, dans tous les lieux publics, ce genre de "technologie" hyper-sophistiquée qu'est le frein de chute pour les abattants WC ??? ;-)

mercredi 13 novembre 2019

Test de la dashcam-rétroviseur Aukey DRA2

Cela faisait très longtemps que je voulais m'en acheter une : une caméra pour filmer mes trajets en voiture : une "dashcam" (littéralement "caméra de tableau de bord").

Pourquoi une dashcam ?
Au-delà du simple fait de filmer les paysages que l'on visite ou un "safari" dans une réserve accessible en voiture, la dashcam est un accessoire bien utile non pas pour éviter un accident ou une agression dont vous seriez victime, mais pour pouvoir en témoigner de façon incontestable (voir à la fin de l'article).

TECHNIQUEMENT :

En général, une dashcam est une petite caméra cubique qui se fixe sur un support au milieu du tableau de bord.
J'ai moi-même ainsi réalisé des vidéos à 360 avec ma caméra, mais c'est un autre sujet...
Ce qui m'ennuyait avec ce "format", c'était le fait de devoir déclencher la caméra à la main, de devoir la recharger ou l'alimenter en continu avec un fil visible...

La dashcam DR2 d'Aukey - une marque que j'apprécie beaucoup pour l'accessibilité et la qualité de ses produits (je n'ai pas d'action chez eux ;-) ) - m'a convaincu de sauter le pas :



Le concept est simple et hyper-pratique : la caméra (avant) est intégrée dans un "sur-rétroviseur" qui s'attache au rétroviseur existant à l'aide de 2 sangles en caoutchouc bien serrées (il y en a 2 autres de rechange au cas où).
La caméra a un angle de vue très large, et peut filmer en HD ou en Full-HD à 30 images par seconde maximum (ce qui est très suffisant dans ce cas vu la netteté des images fournies (voir vidéo plus bas)).
Ce "rétroviseur" dispose d'un écran LCD, couleur, et tactile (!) qui permet de contrôler le paramétrage et même de visualiser ses vidéos (par contre désolé, mais il ne permet pas de regarder des séries sur Netflix ;-) )
Lorsque l'écran est éteint (extinction automatique programmable sur 1, 3 minutes, ou jamais - extinction manuelle), la dashcam rétroviseur devient un simple...rétroviseur !

Et ce n'est pas fini !
Pour (largement) moins de 100 euros, la caméra est livrée avec une deuxième caméra disposant d'un très long câble pour filmer l'arrière, de l'extérieur de la voiture (fixée avec des vis, elle est étanche), ou de l'intérieur (adhésif double-face fourni).
Cette dernière filme seulement en HD.
Luxe ultime, le câble dispose d'un connecteur permettant de connecter la caméra au feu de recul, le passage de la marche arrière allumant alors automatiquement le rétroviseur pour visualiser l'arrière du véhicule : ou comment transformer son rétroviseur en caméra de recul !

L'enregistrement (sur carte micro-SD - non-fournie - il ne faut pas rêver non plus) débute dès que l'allume-cigare fournit l'alimentation à la dashcam.
Les vidéos, au format MOV, avec ou sans son, portent la date et l'heure en cours en surimpression, et durent chacune 1 ou 3 minutes (200Mo pour 3 minutes en Full-HD).
Lorsque la carte mémoire est pleine, le système "écrase" la plus ancienne des vidéos, ce qui vous laisse largement assez de temps pour retirer la carte en cas d'accident.
Un autre système copie automatiquement la vidéo dans un répertoire protégé si le capteur de mouvement a détecté un choc.
Ce même système est utilisé pour le mode "Parking", qui permet d'utiliser la petite batterie intégrée au rétroviseur pour enregistrer une petite vidéo en cas de choc pendant que la voiture est garée.
Ainsi vous saurez qui vous est rentré dedans pendant que vous étiez au cinéma !

Il faut ensuite prendre son mal en patience et ne pas avoir peur de se contorsionner pour faire passer les 2 câbles (celui vers l'allume-cigare pour l'alimentation et celui vers la caméra arrière), et le tour est joué !

 
Vidéos avant et arrière selon horaires et conditions météo

Pour finir, un petit tableau "avantages/inconvénients. Que voulez-vous, on ne se refait pas...

PROS :

- Juste indispensable étant données les incivilités et l'agressivité routières actuelles
- Pas cher
- Pratique et complet (écran tactile, caméra arrière étanche, kit d'installation fourni...)
- Câbles très longs

CONS :

- Bouton On-Off très peu pratique (j'ai rajouté un petit protecteur de mur en caoutchouc anti-adhésif sur le bouton pour pouvoir le localiser et appuyer dessus facilement).
- Gros filtre sur le câble juste après le connecteur au niveau du rétroviseur : peu esthétique et gênant 
- Chargeur allume-cigare qui "condamne" le chargeur pour un autre usage : j'ai dû acheter un doubleur (un modèle mâle-femelle aurait été le bienvenu)
- Câbles (presque) trop longs !


BON A SAVOIR :

Si vous êtes victime d'un accident, ou d'une agression, il faut savoir que les témoignages de toutes les personnes que vous transportez - si elles sont de votre famille - ne seront pas recevables.
Si par contre votre "adversaire" fournit des faux-témoignages "sur parole", vous ne pourrez pas les contredire à moins d'en avoir une preuve physique.
De même, si la personne qui a accidenté votre voiture prend la fuite et refuse de faire un constat, vous ne pourrez produire aucune preuve, même pas une photo de sa plaque.
Dans ce genre de cas, les assurances conseillent d'appeler la police pour la faire constater la situation et les dégâts, mais vous n'avez pas le droit de retenir physiquement la "partie adverse" contre sa volonté.

PAR CONTRE, si vous disposez d'un dispositif filmant la voie publique (ce à quoi vous êtes autorisé sans avoir à demander une quelconque autorisation à la Préfecture comme on l'entend parfois, le domaine public étant - par définition - public), vous pouvez vous en servir pour prouver votre bonne foi.
La plupart des assurances, comme la mienne, ne prennent pas en charge directement les enregistrements pour instruire leur dossier.
Ils ne sont d'ailleurs pas habilités pour traiter des images contenant des données personnelles, comme des visages et des plaques d'immatriculation.
Vous devrez donc apporter vos enregistrements à la police, qui les analysera et se chargera de valider votre "témoignage vidéo", qui permettra d'identifier le niveau de responsabilité de chaque partie de façon incontestable.

Alors, n'hésitez pas.
Que ce soit avec cette dashcam ou une autre - Équipez-vous !